Nos Compétences & Objectifs

Transformation & Vente de la  Production Locale 

 

Une Unité de Transformation Locale pour un Marché International

Basée dans la Région de la Casamance à 9 km de Ziguinchor, l’unité Agroindustrielle a été pensée dans sa conception pour répondre à toutes les exigences internationales. Pour entrer sur les marchés des pays ciblés tel que la france et la Zone Europe en général, nous nous engageons au respect des normes des pays ou nos produits seront distribués.

Crédibilité est notre challenge. En effet si l’Afrique de l’Ouest notamment la Côte d’Ivoire, devenue depuis la campagne 2015 le plus grand producteur du monde,  de noix de cajou, le Sénégal reste le petit poucet de cet énorme marche. C’est pour cette raison que H&N GS se positionne sur le segment de la transformation. La qualité de nos produits finis doit véhiculer une image digne des grandes structures agroalimentaires, tant dans son savoir faire que sur une réputation qui reflètera un professionnalisme et une volonté qui nous ouvrira de nouveaux marchés. Car irréprochables nous nous devons d’être.

01. Anacarde

La part du Sénégal dans la production mondiale est symbolique face pays voisins comme la Cote d’Ivoire. La valeur ajoutée de cette filière qu’est la transformation n’est exploitée qu’à 5 % pour le marché local. Car la vente des noix brutes se fait à plus de 75 à 80 % dont les indiens sont les principaux acheteurs.

02. Mangue

La mangue sénégalaise a un gros potentiel. En 2011, ce marché fait rentrer 4 milliards de francs CFA dans le pays et emploie quelque 20.000 personnes, dont près de 50% sont des femmes. En 2012, les exportations sont estimées à plus de 7.000 tonnes, dont plus de 5.000 sont acheminées vers l’Union européenne.

03. Horticulture

L’horticulture joue un rôle économique important, au Sénégal. Le pays produit une large gamme de produits horticoles à forte valeur ajoutée pour répondre à la demande des marchés nationaux, sous-régionaux et internationaux. Mais le pays doit tirer davantage partie de ce secteur en concentrant ses efforts dans le développement.

04. Pisciculture

Avec la ferme Piscicole de Miriam DIAMA, initiée par Yves CAPITAINE, c’est 25 hectares qui ont été mis à profit pour accueillir des investissements structurants pour une production de 30 mille tonnes de poissons par an. H&N GS travaille au développement de la pisciculture en commençant par le Tilapia, dont l’élevage est plus aisé.

Notre Complexe Industriel Régional

Le complexe Agroindustriel a pour objectif d’absorber la grande majorité de la production d’anacarde de la région Casamançaise en moins de cinq ans. Pour ce faire une transformation d’une moyenne de 5000 tonnes est prévue avec des des créations d’emplois qui s’étaleront de 77 la première année à plus de 1080 durant cette période. Concernant la mangue, sera par définition la matière première incontournable tenant compte du volume produit par la région.

L’Economie annexe

Pour rendre l’économie sénégalaise plus résistante aux chocs externes et internes, il est nécessaire de diversifier l’économie en développant davantage des secteurs tels que l’horticulture, les mines, les télécommunications et le secteur manufacturier.

Mais tenant compte du profil principalement agricole du Sénégal, notamment celle de la Casamance, il nous parait plus que nécessaire de d’investir pour le développement. Pour ce faire tous les acteurs des différentes filières seront les incontournables partenaires avec qui la promotion sera faite.

Une unité à dimention Régionale

Les investissements que fait, H&NGS et ceux à venir objectivent le développement des différentes filières agricoles. Aussi le groupe se repose sur la riche diversité agricole qui compose la Casamance.

En effet au regard de la production plurielle de la région, nous comptons intervenir sur la valorisation d’une très grande partie de la matière première locale. Toutefois, il s’agit de cibler les zones et les produits qui nous permettrons d’avoir un vision à très long terme et d’assurer ainsi la création de multiples emplois.

Amélioration de la production Horticole

Avec le partenariat noué avec ISRA, nous allons valoriser la production maraîchère, Le recensement réalisé sur un effectif de 10163 exploitants horticoles répartis en 90% d’hommes et de 10% de femmes dans les zones des Niayes, constitue selon le secrétaire général du Maer, une phase test concernant ce secteur horticole. De son avis, la seconde étape de ce processus de création et d’alimentation de base de données est prévue pour le mois d’octobre prochain et portera sur les autres zones du pays. –

une collecte de données est donc une première pour ce secteur d’horticole, qui constitue la vitrine de la balance commerciale de notre pays en raison des milliers de tonnes de produits qu’il injecte chaque année sur le marché extérieur. Plus de 56 000 tonnes de produits d’une valeur équivalente à plus de 50 milliards de francs Cfa sont exportés vers l’Europe chaque année par le Sénégal, selon le directeur de l’horticole. – Source rewmi.com

Notre Philosophie

Les individus sont la véritable richesse des nations et le développement humain est le processus qui conduit à l’élargissement des choix offerts à chacune et à chacun

H&NGS avec ses valeurs, investit dans le Développement Economiquement Durable, dispose d’une unité autonome en énergie pour un commerce équitable. En effet le respect de l’environnement local est important. La Casamance est par nature une région “BIO”. Ses productions sont donc naturellement Bio.

Pour des Informations Complémentaires

Nullam dolor. mi, ipsum venenatis, adipiscing Praesent consectetur